Projet communal

CAST_CARTOVILLAGE_201020-1.jpg
Quel(s) AVENIR(s) pour Casteil?

 

Une ambition partagée : 

      Participer de la très ancienne tradition d'accueil locale,

réinventer un imaginaire culturel, trouver les équilibres entre habitants et visiteurs, héritage et modernité...
 

Autour de 3 Axes de projet

 1 Accueillir et accompagner :

c'est reconnaitre les atouts et potentiels.

2 Coopérer, partager et mutualiser :

c'est agir ensemble dans notre intérêt commun


3 Relocaliser, se réapproprier et métamorphoser

Schéma de repérage des polarités du village : porte de village, centralité partagée autour de l'ancienne mairie et des Frigos,  pôle "Montagne" aux Gorges et porte du Massif Marialles-Cady

Municipalité

EN CONSTRUCTION

Axe 1 : Accueillir et accompagner, c'est reconnaitre les atouts et potentiels

1/ Les grands paysages et sites emblématiques

comme socle du territoire : sommets, plas d'altitudes et estives, gorges, cascades et gorgs, escarpements rocheux, le col de Jou, porte du Canigou, l'abbaye Saint-Martin-du-Canigou, haut-lieu touristique identifié comme un des berceaux de l'art roman et de la catalanité,

2/ La population : 135 habitant.e.s, une réelle mixité avec 60% de population active, un rajeunissement 20% sont des enfants, adolescent.e.s et jeunes adultes de 0 à 29 ans, un parc de résidences secondaires qui reste important, un renouvellement de la population avec plus de 50 % de nouveaux arrivants et enfants du pays (emménagement depuis moins de 10 ans), 38 personnes ont + de 65 ans, 80% vivent seul.e.s, une présence très forte de l'activité touristique avec 403 lits touristiques (camping, hôtel, gîtes) et +80 000 visiteurs par an (> 35 000 voitures).

 

3/ Le milieu de vie hérité : un village organisé autour d'une structure urbaine linéaire axée sur l'abbaye, des espaces publics repères et du petit patrimoine rural et montagnard qui restent à valoriser, une attente de lieu de vie apaisé (revoir conditions d'accueil et déplacement des visiteurs), le besoin d'intégrer au mieux les nouvelles constructions, l'entretien des chemins historiques et traditionnels, la limitation des nuisances visuelles (lignes électriques, panneaux publicitaires),

 

4/ Un environnement remarquable mais fragile avec plus de 90% du territoire réglementé au titre de son intérêt écologique (Natura 2000, ZNIEFF de type1, ENS,...), des continuités écologiques et aquatiques à renaturer (ripisylve des gorges du Cady), des espaces agricoles à ré-ouvrir et pastoraux à préserver, une gestion forestière durable à soutenir.


 

Axe 2 : Coopérer, partager et mutualiser, c'est agir ensemble dans notre intérêt commun

1/ Une mission de service public à affirmer : renforcer les services aux personnes dépendantes et répondre aux besoins liés au vieillissement, soutenir les circuits courts et initiatives locales (artisanat, transformations), des jardins collectifs, une conciergerie solidaire, de l'aide à la petite enfance, aux transports collectifs et co-voiturage, l'accès à l'information,

2/Agir sur les logements indignes ou insalubres : lutter contre le développement de cette offre problématique ; permettre l'adaptation et l'évolution du bâti pour améliorer confort et qualité des logements, lutter contre la précarité énergétique des logements, encourager les initiatives en faveur d'une meilleure performance énergétique (exemplarité des installations publiques), réduire la facture d'eau en œuvrant à la reprise en gestion publique.

3/ Améliorer la qualité des espaces publics, valoriser les espaces de rencontre et convivialité (croisements, carrefours, places et portes du village), améliorer les conditions de stationnement et déplacements; favoriser une gestion collective des biens communs moteur de cohésion sociale : canaux, sentiers, espace Colomer, terrain de tennis, jardins collectifs,

4/ Mieux utiliser le foncier et bâti communal : avenir de l'ancienne mairie, modalités d'utilisation de la salle polyvalente, réorganisation de la mairie, projet pour les Frigos, possibilité de relocalisation du garage associatif, diagnostic des logements communaux ... et renforcer partenariat avec les gérants des équipements touristiques communaux comme leviers de transformation (camping, refuge),

5/ Se protéger contre les risques naturels : limiter l'exposition des biens et personnes et ne pas aggraver la vulnérabilité du territoire vis à vis du risque d'inondation (Aiguat de 1940, crue de 1970, tempête Gloria en 2020) et du risque d'incendie (> favoriser activité agricole) et actualisation du DICRIM (...),

6/ Réduire la production de déchets et favoriser les tris en adaptant les modes de collecte des déchets verts et compost (broyage, stockage localement); la localisation des points de collecte pour ne pas produire des points noirs qui dégradent le patrimoine et les paysages du village, expérimenter composteur au cimetière...

8/ Mieux définir, diversifier et améliorer la qualité de l'offre touristique de Casteil en cohérence avec les projets intercommunaux et départementaux : aider à qualifier l'offre en hébergement touristique (ciblée clientèle familiale de séjour sur le village : découverte sports montagne...), améliorer les conditions d'accueil et d’accessibilité (gestion de stationnement et circulation), favoriser la coopération et mise en réseaux des acteurs et activités...

Axe 3 : Relocaliser, se réapproprier et métamorphoser

1/ Favoriser les économies d’énergie et l'utilisation des énergies renouvelables en promouvant le développement de la filière bois-énergie (coopération avec ONF, CGS, PNR) > bois de chauffage, artisanat, bois de construction...

2/ Garantir à long terme la vocation agricole du territoire : l'agriculture est un des piliers de l'économie rurale. Le maintien, le développement et la pérennisation de l'activité agricole et pastorale nécessite de protéger les espaces existants et d'encourager la remobilisation de ceux délaissés aujourd'hui. Faciliter l’investissement, l'installation et/ou le développement de l'activité, recenser les biens vacants, (réduire le risque incendie, le fermeture des milieux, production de qualité, équipement type atelier-relais)

3/ Faire émerger un projet de valorisation , développement et aménagement des différents sites qui participent de la découverte et attractivité du territoire : itinéraires balisés, communication et partenariat avec les missions communautaires, amélioration de la signalétiques touristique, participation aux différentes politiques de labellisation notamment intercommunales : histoire et patrimoine; sports, loisirs et activités de pleine nature ; terroir et savoir-faire; lecture et festivals...

4/ Améliorer les déplacements : adapter et mieux coordonner les transports collectifs, assurer la pérennité de la ligne TER, améliorer et aménager les espaces de stationnement aux abords des équipements (publics et privés), et des hauts-lieux touristiques (abbaye, col de Jou), aménagement du réseau d’itinéraires cyclables, maintien des chemins de randonnées,

5/ Définir et mettre en place en place une stratégie de communication adaptée à toutes les populations (affichage, numérique,...) afin que chacun ait accès aux règlements, débats et décisions de la vie civique et municipale; aux associations et leurs projets, portail pour les activités et professionnels, échange de services entre usagers...

CAST_REPERAGEPROBLEMESFLUX_201020-2.jpg

Répartition des flux routiers

dès l'entrée du village et favoriser découverte piétonne du village.